Prison paradisiaque [SOLO] (Zanilis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Prison paradisiaque [SOLO] (Zanilis)

Message par Zanilis le Sam 30 Juil - 22:24

Link Start !

Enfin, je l'ai fais ! Je suis dans le jeu, transporté dans un autre univers qui jamais ne me fera souffrir. Je serais loin du monde réel, loin de mes camarades de classes moqueurs quand je passe devant eux, loin de la mort de mes parents, loin de ma grand-mère fantôme, loin de tout ce  que je n'aimais pas.

Dans une explosion de couleur, je me retrouvais dans un monde immaculé. Une fenêtre de connexion apparue devant moi. Je me connectai, choisi ma langue, et cliqua fièrement sur le bouton "OK".

Je fut instantanément téléporté sur une grande place. Décidant de prendre mon temps, je commençai à marcher direction des rues marchandes. Je n'avais pas encore d'argent et seul une petite dague pendait à ma ceinture ; ce n'était pas suffisant. Je sorti de la ville d'un pas décidé et commença à tuer des monstres. Au début, c'était plutôt difficile mais au fur et à mesure que je continuais, les monstres mourraient plus facilement. J'ai monté 2 niveau comme ça. Il faisait presque nuit dans Sword Art Online quand j'ai arrêté. Je regardai l'heure et vit qu'il était environ quinze heure dans la vrai vie. Le temps défilait donc deux et demi fois plus vite que dans la réalité si on prenait que le jeu avait commencé à treize heure aussi.

*
*    *

Soudain, je fut téléporté sur la place centrale. Que pouvait-il bien se passer ? On entendait de grandes cloche sonner.Tout le monde était téléporté ici, sur la place centrale, avais peurs... Certains pleurais même. Moi, je ne savais pas quoi penser. Une cérémonie de bienvenu peut-être ?

Après quelques minutes incompréhensions, quelqu'un cria :

- REGARDEZ, Là HAUT ! Un panneau "Warning" (Attention en anglais) venait d'apparaître. Puis, quelques secondes plus tard, toute la ville était recouverte de ces panneaux. Que penser... Qu'es que cela voulait dire ? Puis, un liquide s'apparentant à du sang commença à couler entre les panneaux. Et, soudain, je le reconnu,tel un dieux-mage des temps anciens ,le célèbre Akihiko Kayaba, le créateur du jeu. Il pris la parole :

- Cher joueurs, je vous souhaite la bienvenu dans mon monde. Je m'appelle Akihiko Kayaba, je suis actuellement le seul être humain capable de contrôler ce monde. Je pense que vous avez maintenant tous remarqué qu'il n'y avait pas l'option "Déconnexion" dans le menu principale...

Quoi, je n'avais pas remarquer. Rapidement, j'ouvrit le menu et vérifiai. Rien, le bouton était bien là, mais il était vide.

- ...Sachez qu'il ne s'agis pas d'un dysfonctionnement, je répète, il ce n'est pas un dysfonctionnement, mais une caractéristique de Sword Art Online...

Une personne à côté de moi, se mis à pleurer. Elle avait comprit, comme les dix milles autres joueurs que nous nous étions fait piéger.

- ...Il est impossible aux joueurs de se déconnecter de leurs propre chef. De plus, aucunes personne de l'extérieur ne peut éteindre ou retirer le NerfGear de force. Si quelqu'un tentait de vous enlever le NervGear, l'émetteur contenu à l'intérieur émettrait alors de puissantes ondes qui détruirais complètement votre cerveau, et mettrait ainsi fin à vos jours...

Une agitation générale commença à monter. Elle me dérangeait. Quelle population puérile. Rien ne sert de s'énerver. Il faut chercher une solution.

- Malheureusement pour certains joueurs, des membres de leurs famille ou leurs amis, on passé pitre la recommandation qui avait été faite, et ont tenter de retirer le NervGear de force. En conséquences, à l'heure qu'il est, deux-cent treize joueurs ont déjà quitté linecrade et le monde réel à tout jamais.

Il fit une petite pause, surement pour laisser le temps au personnages de se rendre compte de ce qu'il se passait puis repris :

Comme vous vous en doutez, beaucoup de média à travers le monde parlent des nombreux cas de perte de vie causé par le NervGear. On peut donc en déduire que le risque de se voire enlever le NervGear de force et maintenant grandement réduit. Vous pouvez dés-lors être rassurer et vous concentrer pour finir le jeu...

Maintenant, plus que quelques personne continuaient d'écouter le mage calmement.

- ...Mais notez bien ceci, votre personnage au sein de ce jeu n'a pas aucun moyens de revenir à la vie. Lorsqu'il ne vous reste aucun points de vie, votre avatar disparaît pour toujours. Et quand cela arrive, sachez que le NervGear détruit complètement votre cerveau...

Je n'avais toujours pas envie de pleurer, je n'avais toujours aucuns regrets d'avoirs lancer le jeu.

- ...Il n'existe qu'un seul moyen pour se déconnecter sans danger, il vous faut finir ce jeu. Vous vous trouvez actuellement au point le bas de Linecrade, la palier numéro un. Il vous faut terminer tout les donjon et avoirs vaincu le boss de palier pour passer au suivant. Et ce n'est qu'en ayant passé tout les paliers et vaincu le boss final du centième palier que vous aurez fini le jeu...

L'agitation se fit plus forte. Presque exaspérante à mes yeux.

- ...Il me reste une dernière chose à vous dire : vous pourrez trouver dans votre inventaire un petit cadeau de ma part. Je vous pris de le vérifier dés maintenant.

J'ouvris mon inventaire et... Quoi ?! Un miroir à main ? C'est pas cadeau ça. Je le prend dans mes mains et... Et... C... Comment es possible. Mon reflet dans le miroir, c'est celui de... C'est le mien. Soudain je fut aveuglé par une lumière bleu, et je retrouvait un instant plus tard dans ma forme réelle. Comment cela été-t-il possible ?

- Vous êtes surement entrain de vous demander pourquoi cela vous arrive-t-il ? Pourquoi Akihiko Kayaba, le créateur du NervGear, ferait-il une chose pareil ? Cela fait parti de l'objectif que je cherche à atteindre... Je voulais créer un monde, qui m'était propre, que je pouvais observer et admirer à l'envie. C'est pour cela que j'ai créer Sword Art Online. Grace à vous ce monde est maintenant complet. C'est ainsi que s'achève le tutoriel de lancement de Sword Art Online. A présent cher joueur, il ne me reste plus qu'a vous souéter bonne chance !

Et dans une explosion de pixels, il disparu. Sans le savoir, il venait de m'ouvrir une nouvelle porte pour continuer ma vie.

Tout le monde était figer pas une seul personne ne bougeais, peut-être y avait-il d'autre personne comme moi, qui, de part leurs petit sourire, avait le bonheur grâce au malheur des autre.

Soudain des pleurs déchirèrent le silence, les pleures d'une petite fille. Vite repérée, je m'avançai vers elle pour la consoler mais trop tard, tout le monde criaient, courraient, rien à faire. Une fille aux cheveux bleu s'approcha d'elle, s'accroupie et tenta de la consoler, elle sembla me jeter un coup d'œil qui voulais sûrement dire : "vas-y et ne perds pas de temps." Je la remerciai et couru vers les rues marchandes.

Chapitre 1 de Zanilis
avatar
Zanilis
Admin

Messages : 7
Date d'inscription : 30/07/2016
Age : 14
Localisation : Dans ma tête (y'a plus de place)

Voir le profil de l'utilisateur https://zanilis.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum